17/01/2011

TUNISIE: Merci Me Mauro Poggia

Objet : Blocage des avoirs déposés en Suisse par la famille et les proches du Président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali

Monsieur le Procureur général de la Confédération,

Les événements survenus ces derniers jours en Tunisie vous sont connus, et il n'est pas utile de les rappeler. Après 23 ans de pouvoir, le Président Ben Ali a été contraint de fuir la Tunisie avec des membres de sa famille.

Il n'est un secret pour personne que durant ces années, la famille et les proches du président ont pillé le pays à leur profit exclusif, privatisant terrains et sociétés de l'Etat, pour se les approprier.

Il ne fait aucun doute que les futurs dirigeants du pays, à l'issue des élections démocratiques d'ores et déjà annoncées, demanderont aux Etats dans lesquels ce butin a été amassé de le mettre à disposition du peuple tunisien.

La France a d'ores et déjà indiqué qu'elle ordonnait le « gel » des avoirs de l'ex-président. Il en va de la crédibilité de la Suisse sur la scène internationale qu'elle en fasse de même, afin de préserver les droits de l'Etat tunisien.

Ce blocage ne doit cependant pas être limité aux avoirs déposés au nom de Zine El Abidine Ben Ali, mais également de sa famille et ses proches, car il est vraisemblable que ce « clan » ait pris des précautions à cet égard.

.ch Présidence 2010 : Eric Stauffer Vice-présidence 2010 : Roger Golay, Pascal Spuhler, Mauro Poggia, Carlos Medeiros.

C'est ainsi que le blocage devra s'étendre aux personnes suivantes :

•                        • Leila Ben Ali, née Trabelsi, son épouse.

•                        • La famille Trabelsi, nom de jeune fille de Leila Ben Ali, et notamment son frère Belhassen Trabelsi et son neveu Imed Trabelsi.

•                        • Sakhr Matri, époux de la fille des époux Ben Ali.

•                        • Slim Zarrouk, mari d'une fille de Zine El Abidine Ben Ali.

•                        • Slim Chiboub, mari d'une fille de Zine El Abidine Ben Ali.

•                        • Marrouene Mabrouk, mari d'une fille de Zine El Abidine Ben Ali.

•                        • Hedi Jilani, beau-père de Belhassen Trabelsi, et président de l'UTICA, Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat.

•                        • Tarek Hamila, beau-fils de Hedi Jilani et propriétaire de Hamila duty-free, qui fournit Nouvelair et Karthago Airlines, compagnies de la famille Trabelsi.

 

Cette liste n'est évidemment pas exhaustive, et le blocage devra s'étendre à tous avoirs dont les personnes précitées sont les ayants-droits économiques.

Nous vous remercions d'ores et déjà de l'attention que vous porterez à la présente et de la suite diligente que vous voudrez bien lui donner, dans l'intérêt, non seulement du peuple tunisien, mais également de la place bancaire helvétique.

Veuillez croire, Monsieur le Procureur de la Confédération, à l'assurance de notre parfaite considération.

Pour le Bureau directeur Mauro Poggia, vice-président

RECOMMANDEE

MINISTERE PUBLIC DE LA CONFEDERATION

42, avenue des Bergières

Case Postale

1000 Lausanne 22

Genève, le 17 janvier 2011

Écrit par Sir Henry dans Air du temps | Lien permanent | | | |  Facebook

Commentaires

De l'intérêt de la Suisse dans le monde Arabe de bloquer pas seulement les avoirs de ce fuyard (Fuite digne d'un dictateur Harrag*), mais tous les avoirs des familles et les proches des dictateurs arabes pilleurs de peuples.

L'ouragan ARABE est encore en dormance, mais pas pour longtemps.

P.S: Harraga mot originaire de l'arabe nord-africain veut dire bruleur (brule tous ses papiers d'identité), migrant clandestin qui prend la mer pour regagner les rivages de l'Europe.

Écrit par : Hamza | 17/01/2011

salut
l'ordonnance définitive de la FINMA publié le 19/01/2011 ne comporte pas toutes les familles que vous avez recommandé .

Écrit par : aba | 23/01/2011

Les commentaires sont fermés.