04/04/2011

SI TU AIMES LE BLA-BLA, FAIS DE LA POLITIQUE !

"Je commencerai donc par du blabla-bla très sérieux...  avec la problématique (un mot clef, très à la mode au parlement)pour déboucher sur un fond de logement-blabla, avec un zeste de surrélévations, dépollution, de logements sociaux ici et là accompagné du répertoire habituel de promesses intenables mais qui interpellent les électeurs.

Puis je poursuivrai sur un ton dramatique avec un p'tit coup de trouille avec la thématique de la Sécurité, des gitans, des gens déguisés avec des burkas, sans oublier les visages pas pâles, etc... et reblabla, pour rebondir dans la foulée avec le spectre du chômage-blabla avec un soupçon d'emploi-rereblabla, les frontaliers, sujet porteur, sans oublier les patrons exploiteurs qui détestent le personnel résident...  

Puis je passerai sans transition sur le  blablabla au sujet de Fesse book, là, difficile de n'être pas sérieux... parce que ce genre de blabla est réservé aux élites :... 24 heures sur 24, je vois la candidate Kraft déballer son blabla-plat sur ce site tout comme l'UDC avec son moustachu qui bouillonne dans une soupe électorale glauque et un blabla rétro style curé intégriste d' Ecône tout ça aux côtés de Chevrolet  qui blablatte avec Ferrazinette sur des thèmes de blabla et de glagla oui-oui... Regardez, je n'invente rien!

Finalement, mon Dieu que c'est beau la politique, vous en conviendrez, même si ça n'a jamais changé grand chose dans le monde !

Mais revenons sérieux. Les  élections pour les postes clefs, il faut le savoir n'est qu'une lutte pour accéder au pouvoir,  pour gagner les quelques cents mille francs de jetons de présence qu'empochera le plus malin; la plus grande gueule, le plus menteur de tous ces candidats présents au départ de ces élections. On le sait et rien n'arrêtera cette comédie humaine et l'accès au trône de telle ou telle commune de Grand Malin sera fêtée à la une de votre quotidien le lendemain des élections !

 Ah ! Comme en vérité ce blabla me paraît fade et casse noix, surtout quand on en connait la résultante, mais enfin, jouons-en le jeu, n'est-ce pas ce que certains appelent " la comédie humaine"...

Oh! C'est vrai, j'allais oublier de vous préciser, finalement, je suis également candidat au conseil administratif de ma commune, ha... ha!

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.