05/09/2011

Histoire de séditions

Alors que l'on ne cesse de se gargariser de la notion de citoyen, la gauche la met à toutes les sauces, il serait grand temps de revenir aux sources ou alors d'expurger les manuels de philosophie !

« Est aussi facteur de sédition l'absence de communauté ethnique tant que les citoyens n'en sont pas arrivés à respirer d'un même souffle. Car de même qu'une cité ne se forme pas à partir d'une masse de gens pris au hasard, de même ne se forme-t-elle pas dans n'importe quel espace de temps. C'est pourquoi parmi ceux qui ont, jusqu'à présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux ou pour les agréger à la cité, la plupart ont connu des séditions. » (Aristote)

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.