12/10/2011

HC: Mince alors, il y a encore des mecs !

Vous l'aviez certainement remarqué, le label suisse se retranche désormais derrière le conformisme du citoyen lambda anonymisé, lobotomisé, efféminé; homme au foyer docile et castré, donnant le biberon, parlant bas devant sa femme, et incapable du moindre élan viril, qui rappellerait mal à propos les heures sombres de notre Histoire; je veux parler bien entendu de cette période  machiste que l'on se doit d'oublier, durant laquelle nos ancêtres ne conquéraient pas le monde avec des comptes bancaires à numéro, mais gagnaient leurs libertés sur des champs de bataille, armés de hallebardes. Et bien pardonnez-moi d'avoir plus de sympathies pour cet Urschweiz aux bras noueux plutôt que pour les caricatures de mâle en lisette rose bonbon qui nous livrent leurs pathétiques états d'âme dans de larmoyantes scènes de reality show. La petite maison dans la prairie ayant remplacé l'intolérable inspecteur Harry, il était normal que nos media s'insurgent devant la nouvelle affiche du HC Bienne: des silhouette sombres et guerrières - un black au centre pour ne pas être en plus taxé de racisme!- en posture de gladiateurs, tenant non seulement des cannes de hockey mais également des haches, symbole héraldique - on vous dira aussi phallique - des armes de la ville. L'affiche, et le slogan "Fight for Biel" (on se serait bien passé de ces anglicisme à la mode) scandalise le maire de la cité, Le Matin de ce jour, qui y voit sans rire un rappel des guerres médiévales... Réaction du porte-parole de la National League (toujours en français dans le texte!): il faut penser à ceux qui pourraient être choqués par  cette mise en scène guerrière! On sait bien que les supportes de hockey jouent à Barbie à la maison.
Bref, on savait que la Migros vendait des raisins sans pépins; on apprend maintenant que le sport produit des conseillers sans couilles.
Et vive le HC Bienne!

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.