21/11/2011

LES GUIGNOLS DE LA POLITIQUE GENEVOISE

Non, rassurez-vous, il n'y a jamais et il n'y aura jamais d'eau dans le gaz entre les députés du MCG qui sont des adultes responsables et conscients de leur mission et leur président Eric Stauffer. Raté chers blogueurs!

Notre mouvement citoyen, qui on le rappelle, n'est pas inféodé par aucun lobby financier quelconque, ni secte de la chambre à air ou des graines de soja génétiquement modifiées, peut se permettre d'être librement la force première du mouvement d'opposition de notre canton. Aussi les prises de position du MCG, qu'elles plaisent ou non, doivent pouvoir être entendues même si les autres partis nous en empêchent. Le blocage de la séance en fait partie. Nous sommes au service des citoyens et non du consensus médiocre dans lequel le Grand conseil cherche à nous plonger. Prenez-en note.

 

RAPPEL:

Croyez-vous vraiment encore, qu'il y a du sérieux lors des séances du Grand Conseil genevois?

Non, détrompez-vous, cela ressemble tragiquement à la récré du préau d'école des Cropettes, par le fait du comportement irresponsable de bien des membres de tous partis confondus : Libéraux, PDC, UDC et les Verts surtout, qui ne cessent de s'auto-applaudir quand ils ne sont pas à la buvette ou qu'ils ne perturbent pas l'orateur du MCG.

Non, ce n'est pas sérieux cette perte de temps incroyable accordée à l'autosatisfaction, qui de plus prend le dessus lorsque les caméras de Léman-Bleu sont au rouge. C'est l'heure de gloire où chacun y va de son petit numéro de cirque pendant que les problèmes sérieux qui devraient être résolus sont détournés par fanatisme politique.

Vous me demandez pourquoi  le MCG et Eric Stauffer son président ont été muselés hier soir pendant cinq heures, bien que 17 séances avaient déjà été nécessaires pour l'élaboration de ce projet de loi ?

La réponse est simple, les petits arrangements contre nature en séances de commission ne laissent aucune chance; surtout si les propositions émanent du Mouvement Citoyen Genevois, d'être entendues ni de parvenir à un consensus quelconque.

De plus en plus la médiocrité des débats qui se reflète sur le petit écran, lors des retransmissions en direct  indispose les citoyens- téléspectateurs qui nous le font savoir.

Il serait temps d'interdire aux députés, qui se croient en permanence membre d'un fan-club, de se comporter comme des « gosses mal élevés  et par cela même trahir le » mandat qui leur a été confié sous serment !

Belle parodie de démocratie !

HENRY Rappaz

Député MCG

etit rappel :

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.