15/12/2011

HANDICAPÉS: LE PARCOURS DU COMBATTANT

Elle est jeune et jolie, mais elle a  un défaut insupportable, elle est handicapée, et  l'irrespectueuse compagnie orange  qu'est EASYJET   s'amuse de lui  interdire l'accès, sous prétexte que les  personnes manifestants un handicap  sont  malvenus à bord.

Il faut savoir qu'EASYJET oblige les personnes handicapées de voyager  accompagnées, sous prétexte que son personnel (surexploité, nous le savons)  a l'interdiction d'aider qui que ce soit pour accéder en cabine.

Alors, révoltons-nous, et demandons à  nos instances politiques de pénaliser  cette compagnie sans sentiment, en la  taxant d'avantage, en lui supprimant  les avantages que nos aéroports lui concèdent annuellement. Et favorisons en échange  les compagnies qui respectent leurs passagers, comme Swiss sait le faire très bien.

Le résultat de ce genre de dérive provient du laxisme et de la  cette sur-tolérance que nous acceptons  jour après jour malgré nous, par une baisse progressive de notre qualité de vie.

Alors,  tant que les personnes  handicapées n'auront pas accès normalement à voyager avec cette compagnie.  Prenez notre compagnie nationale.

 

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

09/12/2011

HONTE À EASYJET !

Elle est jeune et jolie, mais elle a  un défaut insupportable, elle est handicapée, et  l'irrespectueuse compagnie orange  qu'est EASYJET   s'amuse de lui  interdire l'accès, sous prétexte que les  personnes manifestants un handicape ne sont pas bienvenus à bord.

Il faut savoir qu'EASYJET oblige les personnes handicapées de voyager  accompagnées, sous prétexte que son personnel (surexploiter, nous le savons)  a l'interdiction d'aider qui que ce soi pour accéder en cabine.

Alors, révoltons-nous, et demandons à  nos instances politiques de pénaliser  cette piètre compagnie, en la  taxant d'avantage, en lui supprimant  les avantages que nos aéroports lui concèdent annuellement. Et favorisons en échange  les compagnies qui respectent leurs passagers, comme Swiss  le fait très bien.

Le résultat de ce genre de dérive provient du laxisme et de la tolérance que nous acceptons malgré nous,  jour après jour, dans cette baisse de notre qualité de vie.

Alors,  monsieur le président du MCG Eric Stauffer, en votre qualité de responsable à  l'aérodrome de Cointrin, coupez l'accès du tarmac à EASYJET  tant que les personnes  handicapées n'auront pas accès normalement à voyager avec cette compagnie.  C'est la mission qu'on vous demande de mettre en route.

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

06/12/2011

GENEVE: La nouvelle Escalade

Voilà que le naïf et néanmoins  portevoix frontalier Antoine Vielliard en remet une couche en écrivant : « Nous (sous entendu les Français) évitons désormais les marchés de Collonges-sous-Salève ou Ville-la-Grand car nous y rencontrons plus vos électeurs que les nôtres... » Cette phrase frôle le racisme, non ?

Voilà que cet élu français vient régulièrement s'immiscer dans l'intérêt de l'agglomération genevoise ; lui dont la tâche serait de s'occuper de sa région, ce qu'il ne fait pas évidemment.

Je tiens rappeler,  afin de corriger les divagations du portevoix (non homologué !)  qu'il doit cesser de prendre ses rêves d'annexion de Genève pour la réalité, car pour dire vrai nous n'avons nul besoin de ses analyses à l'emporte-pièce.

Aux dernières élections le  MCG dont l'impact est croissant au fur et à mesure que la pression française se poursuit ; le mouvement a encore gagné des places. Aujourd'hui, 17 députés font la balance au Parlement,  plus un très grand nombre de conseillers municipaux ainsi qu'un conseiller d'État à Berne veillent aux grains pour éviter qu'une fois encore les Savoyards ne viennent reprendre une nouvelle leçon humiliante en nos murs. Cé qué laino.....

 

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

GENEVE: La nouvelle Escalade

Voilà que le naïf et néanmoins  portevoix frontalier Anoine Vielliard en remet une couche en écrivant : « Nous (sous entendu les Français) évitons désormais les marchés de Collonges-sous-Salève ou Ville-la-Grand car nous y rencontrons plus vos électeurs que les nôtres... » Cette phrase frôle le racisme, non ?

Voilà que cet élu français vient régulièrement s'immiscer dans l'intérêt de l'agglomération genevoise ; lui dont la tâche serait de s'occuper de sa région, ce qu'il ne fait pas évidemment.

Je tiens rappeler,  afin de corriger les divagations du portevoix (non homologué !)  qu'il doit cesser de prendre ses rêves d'annexion de Genève pour la réalité, car pour dire vrai nous n'avons nul besoin de ses analyses à l'emporte-pièce.

Aux dernières élections le  MCG dont l'impact est croissant au fur et à mesure que la pression française se poursuit ; le mouvement a encore gagné des places. Aujourd'hui, 17 députés font la balance au Parlement,  plus un très grand nombre de conseillers municipaux ainsi qu'un conseiller d'État à Berne veillent aux grains pour éviter qu'une fois encore les Savoyards ne viennent reprendre une nouvelle leçon humiliante en nos murs. Cé qué laino.....

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

01/12/2011

BUDGET GE : Réalité ou fiction ?

Aujourd'hui, nous allons arriver à l'échéance budgétaire pour notre canton qui est en grand danger, pour ne pas dire au bord de la faillite. Cela n'est pas concevable !

Une fois encore, nous sommes bien au pied du mur. Le budget sera t-il oui ou non voté que cela ne changera pas grand-chose.

Aujourd'hui, je dis à messieurs les responsables des finances : arrêtez de mentir aux citoyens, car depuis trop longtemps nous sommes en train de payer l'addition des mensonges politiques et du laxisme budgétaire. Le résultat : Une dette abyssale haute de cent fois notre jet d'eau en billets de mille francs est la réalité non virtuelle.

Depuis longtemps nos hommes politiques savaient réellement que notre canton allait dans le mur, et résultat nous sommes dans le mur. Evidemment, une fois encore, c'est la faute à personne.

Comment en est-on arrivé là et pourquoi, subitement, est-ce la panique générale ?  Simplement parce qu'il y a cette crises qui s'installe en Europe  et cela ce n'était pas prévu ! Les responsabilités des politiques et des banquiers se sont ajoutés l'une à l'autre. Depuis trop longtemps, les uns ont nourri les autres. Les politiques ont fait du « clientélisme », en laissant le canton vivre très au-dessus de ses moyens. Et nos banques BCGE UBS CS ont tiré profit de la dette pour spéculer et aggraver les choses. Le laisser-aller de la finance publique et la perversion de la finance privée nous ont amenés là où nous en sommes. Et comme les politiques sortent des mêmes écoles que les banquiers, tout ce petit monde s'est très bien entendu.

Mais cette fois, Genève est face à son échéance fatale. Sans courage politique, elle fonce à la catastrophe. Ce ne sont plus des mots ni des prévisions. C'est vraiment la dernière échéance.

 

SOURCE TEXTE: C’est le cri d’alarme de François de Closets dans France-Soir, qui m'a donné l'envie d'adapter son cri à la façon Genevoise. C'est drôle ça sonne tout aussi juste pour notre canton!

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook