29/02/2012

GENEVE : LA POLITIQUE MAFIEUSE…Ça existe ?

Le Bureau du Grand Conseil se discrédite une fois de plus en affichant sa  médiocre gestion des débats, doublé d'un culot rarement atteint sur sa façon de procéder.

Son président nous a prouvé une fois de plus qu'il est  incapable de diriger un parlement face aux incidents qui ont eu lieu lors de la séance du 24 février.

Après avoir exécuté le député Henry Rappaz, le même groupe de « petits copains » ont évincés malhonnêtement le député Eric Stauffer (MCG) de ses commissions parlementaires ;  pendant que l'agressif instigateur  Pierre Weiss (PLR) auteur d'une honteuse provocation, préméditée de plus avec ses collègues de parti, ne reçoit lui pour la forme qu'un blâme sans effet.

Petit rappel pour les nuls en Droit pénal, un arrêté fédéral précise pourtant que celui qui insulte et celui qui gifle seront jugés sur pieds d'égalité.

Pourtant, le président du Grand Conseil, à qui je suggère d'aller vite retrouver Optic2000, car visiblement il a des problèmes de vue, lorsqu'il ose dire dans son communiqué de presse qu'il a bien vu  les images de l'événement en vidéo et qu'elles ont été attentivement examinées à plusieurs reprises (mdr)...

Je remercie Jean de la Fontaine d'avoir écrit : « L'ÂNE VÊTU DE LA PEAU DU LION » qui termine sa fable par : «  Cet équipage  d'oiseaux de mauvais augure fait les trois quarts de leur vaillance ».

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.