01/04/2012

Acculé par Pascal Décaillet Souaille renonce à insulter le MCG sur son blog

C'était un « Genève à chaud » apparemment comme les autres. Sauf que l'on s'est très vite aperçu que quelque chose clochait. Philippe Souaille n'était pas interrogé sur les autres, mais sur lui-même. Et Décaillet, comme à son habitude, avec ses autres invités, ne lâchait pas le morceau. Ce qui avait le don d'énerver le bloggeur. Les questions qui lui étaient posées étaient pourtant toutes simples :

Avez-vous encore un emploi ?

Là, on s'est très vite aperçu que Philippe Souaille n'avait pas d'autres occupations que de taper à longueur de temps et du jour sur Stauffer ou le MCG.

Alors Décaillet, stimulé par ces zones d'ombre et de mystère entourant le personnage, s'est mis à creuser la question avec le talent qu'on lui connait.

Est-vrai que vous avez été « shooté" de la TSR du temps où vous y étiez?

Est-ce vrai que vous avez fait des films bidons en Afrique ?

Est-ce vrai que votre vie professionnelle est finalement une sorte de faillite?

Est-ce vrai que vous êtes très remonté contre Henry Rappaz du temps de la Télévision Suisse  parce qu'il vous a confirmé un jour que vous êtes un piètre journaliste?

Est-ce vrai que vous vous rendez devant votre écran de PC avec la rage d'un tueur, comme d'autre parfois avec une arme sur eux ? Et pour quelle raison ?

Est-ce vrai que, etc...

Etes-vous conscient Philippe Souaille que seules des personnes immatures forment vos lecteurs, s'ils en existent !

Et là, tout à coup, je me suis rappelé, on était le 1er avril.  Alors sans poisson collé au dos, empoisonnons cet empoisonneur et ferrons-le sec, et sans pitié, comme disent les pêcheurs.

Ps: au fait, merci aux 7500 lecteurs du MCG qui liront ce blog.

 

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.