13/07/2012

CINÉLAC TU NOUS MANQUES !

Cinélac est mort, Geneva Art Festival vient de le remplacer. Vu de l'extérieur, le Colisée peinturluré sur toile fait bonne figure. L'arène en y entrant est vaste. Là s'arrête le plaisir du décor. Le romantisme de l'écran au cœur du paysage d'avant ayant disparu. Aujourd'hui, un amoncellement de tubulures soutien un gigantesque plafond. Les sièges latéraux sont pratiquement dans le profil de l'écran. Passons à la projection. Le bruit de la circulation, moteurs,  klaxons et musique du bar  est intense et continu pendant le film, contrairement à Cinélac qui lui avait insonorisé le côté route. Pire encore, les organisateurs coupent le film  par un entracte de plus de dix minutes par une brusque illumination de plusieurs milliers de watts qui vous oblige à mettre les mains devant les yeux, telle l'aveuglement surprend. Quel gâchis !

Quel manque de respect du spectateur et des auteurs. Oui, nous n'irons plus voir de film là-bas, la décadence romaine a tué ses plus fervents admirateurs.

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.