28/07/2012

UN CIMETIÈRE AU BASTION DE ST-ANTOINE ?

Après le sinistre réaménagement de la salle du Conseil d'État, sans le moindre respect pour ce lieu centenaire, voilà que le « Bastion » de Saint-Antoine se transforme lentement en un cimetière sans âme avec d'insignifiants réverbères à la mémoire du génocide Arménien ; beaucoup trop modernes pour ce tertre, un haut-lieu genevois situé au cœur de la Vieille-Ville. Ce projet est peu respectueux du passé de notre ville et de celui que pouvaient également attendre les Arméniens. Une fois de plus c'est raté !

Après les horribles cabanes de chantier bleues de nos stands de glaces situées dans la rade, la restructuration contestable du Musée d'art et d'histoire, nos élus responsables de ces aménagements, ont démontré qu'ils étaient totalement incapables de différencier un araucaria d'un sorbier des oiseleurs en nous prenant pour des pigeons avec ce projet sans goût.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.