01/03/2013

GENÈVE: DÉFAIT SON CINÉMA ?

Eh oui! Vous ne rêvez pas. Voilà qu’en Suisse, à Genève en particulier, l’un des pays parmi les plus riches de notre planète, on  s’apprête à enlever un demi-million de contribution à la Fondation Romande pour le Cinéma. Une coupe qui va être orchestrée par la Commission des finances,  tenue, il faut le souligner, par un lot de députés artistiquement parlant, sans qualification aucune, et qui par un simple vote vont  jouer les coupeurs de fonds, là, dans un secteur où il ne le faut surtout pas. Ces messieurs ignorent toujours sans doute, que le cinéma n‘est pas fait que de films X, mais au contraire qu’il s’agit bien d’une industrie qui emploie une multitude de collaborateurs issus de tous les secteurs. Une super PME en autre terme.

Pour mémoire, chers députés concernés, apprenez qu’un film français récemment sorti (et non une super production) a rapporté plus de trois cents millions d’euros à ses producteurs et à l’état. Pendant que chez nous, nous continuons de vouloir produire des films d’art et d’essai avec des moyens de production risibles, (c’est bien d'économiser, certes) mais pour rayonner au-delà des frontières européennes, il y a des règles incontournables à appliquer, mais voilà on ne veut pas les respecter chez nous, en favorisant continuellement depuis des années, des productions fort discutables de petits films, condamnés à tourner  en rond dans des circuits parallèles francophones.

Heureusement,  à Berne le nouveau directeur a une autre vision pour notre 7ème Art, mais voilà, les besogneux de la  Commission des finances préfèrent se livrer à leur cinéma, en prônant l’austérité, sans pour autant continuer d’arroser de millions les secteurs au service de la constructions frontalières ou de rails pour le Ceva…

COUPEZ… ON REFAIT LA SCÈNE… LES COMMISSAIRES N’ONT RIEN COMPRIS AUX DIALOGUES !

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.