18/04/2013

GENEVE: JUSTICE À DEUX VITESSES

Vous tuez ou vous participez activement au meurtre d’une victime sans défense, et voilà que le criminel, fils de bonne famille est purement et simplement libéré contre l’avis pourtant bien marqué de Mme la Procureur Alexandra Armati et du Tribunal des mesures de contraintes, dans l'affaire du crime des Libellules.

MORALITÉ : Si tu as du fric à Genève, la prison cela ne te concerne pas. Quant à vous l’avocat de la défense, pensez-vous une bonne démarche de bafouer pareillement la Justice en luttant pour libérer un participant actif au crime ?

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.