25/04/2013

LE STADE DE LA PRAILLE DOIT RESTER AUX GENEVOIS!

Cinq millions de chômeurs en Espagne, trois millions en France, cent-quarante mille en Suisse, avec plus de deux cents mille frontaliers en circulation au quotidien dans les rues de Genève. De plus, les appartements deviennent totalement introuvables dans la cité. Quant aux rues, elles, déjà fortement paralysées devrait avec cette mauvaise idée ; fort mal-inspirée par un membre du parti des Verts, (qui loin d’être mûr), vient nous présenter un projet mort-né voire blet, qui réside d’accorder aux équipes françaises à venir s’entrainer au quotidien et jouer leurs matches au stade de la Praille. Un stade payé fort cher par les citoyens genevois, je dois le rappeler.

 

Une autre raison et non la moindre de refuser ce genre de proposition, qui nous apporterait inévitablement son lot de pollution, par l’afflux supplémentaire qu’entrainerait  cette autorisation d’accès au stade, dans une zone de la ville qui est déjà totalement tétanisée actuellement par une circulation saturée.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.