31/05/2013

CETTE DAME QUI DÉSHONORE LA SUISSE!

C’était le 14 février, mais comment célébrer la fête des amoureux quand en ce même jour la FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act) cette loi fiscale américaine qui doit permettre aux États-Unis d'obtenir l'imposition de tous les comptes détenus à l'étranger par les américains. Sur un prétendu modèle d'accord n° 2 pour les pays qui, comme la Suisse, refusent l'échange automatique d'informations. Accord négocié, au passage,  sans contrepartie de la part des États-Unis.

Et puis, mai 2013 la lune de miel vire au cauchemar. La Suisse lâche tout, baisse ses culottes vulgairement parlant, sur une première tentative d'intimidation. Les noms des clients, les noms des employés de nos banques, qu'ils travaillent pour des banques avec scandale ou banques clean sans scandale (s'il en reste ?) sont livrés sans état d’âme, parla dame.  Allez-y faites-moi plaisir Mme Widmer -Schlumpf livrez-nous clef en mains tous vos fichiers, cela nous rendrait service. La sotte et stupide s’exécute sans rechigner. Puis on presse le Parlement, allez vite, on vote,  on se dépêche,  VOUS LIREZ APRES, CA PRESSE ! Les banquiers apathiques aux doigts crochus se débrouilleront tous seuls avec les GI's.  En Helvétie on est mou comme un hamburger avec cette affaire.

On dirait le roman d'Heinrich Böll, l'honneur perdu de Katharina Blum ,vous savez, cette histoire d'une femme honnête qui tombe amoureuse d'un homme recherché par la police. Elle est arrêtée à la place de cet homme et la presse détruit sa réputation. Mais le nouveau roman de 2013 ce serait plutôt : « Die gelöse Ehre der Schweiz », l'honneur perdu de la Suisse !

 PARCE QU'IL EST OÙ, LÀ DEDANS, L'HONNEUR DE LA SUISSE ?

Alors souhaitons :

ÉTAPE 1;  Que le Parlement fédéral ose dans les semaines qui vont suivre montrer que la Suisse existe et ose encore  refuser de voter ce texte imprécis. Seuls les imbéciles ne changent jamais d’idée, n’est-ce pas Mme Schlumpf ?

ÉTAPE 2;  Souhaitons que les élections des 9 juin et 6 octobre permettent aux citoyens de rendre à la Suisse tout son bon-sens, momentanément perdu.

Moi,  j'aime ce pays, mon pays et Vous ?

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.