26/06/2013

B E R N E: Le courage est aujourd’hui une maladie honteuse.

Nous aurions tant aimé  lire entre les mots de son discours, ce que Mme Widmer-Schlumpf, traître à son ancien parti, n’a pas dit:

Nous sommes en état de pré-guerre avec le premier Etat-voyou de la planète, les Etats-Unis, qui forts de leur arrogante puissance, font fi du droit international, violent de façon réitérée notre souveraineté, attaquent nos institutions et notre système politique, un brin plus démocratique que le leur, menacent nos entreprises de mesures de rétorsion économique, poussent au chantage et au blocus économique, fait dont ils sont coutumier et qui précède généralement leurs guerres d’agression au nom de Bien.

Et ce n’est pas parce que nous avons peur du mot “guerre” que nous somme prémunis contre cette dernière. Ayons le courage de faire face et de dire non à la clique Obama et à ses sbires maffieux. Rappelez-vous l’affaire des fonds en déshérence, de l’agression planifiée du CJM et du sénateur Damato Jagmetti qui avait osé parler de guerre fut licencié manu militari par Flavio Cotti.

Sous la Coupole fédérale, le courage est aujourd’hui une maladie honteuse. L’affaire des banques procède de la même stratégie et on nous prédit, quelle que soit notre politique, une catastrophe. Eh bien, certains ont décidé d’entrer en Résistance et de dire NON, pour sauver l’honneur et rappeler que les Suisses sont un peuple né guerrier.

Cé qu'è lainô, le Maitre dé bataille que se moqué et se ri dé canaille…1602/2013

En octobre voter pour ceux qui se battent pour le pays et pour votre région !

HENRY Rappaz  Député au Grand Conseil

Écrit par Sir Henry dans Genève | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.