29/08/2013

ELECTIONS DU GRAND CONSEIL: Le chant des sirènes...

Une sérieuse mise en garde doit être faite à l’attention des personnes qui prochainement vont voter pour l’élection des cents nouveaux députés du Grand Conseil genevois. Toutes les vaines promesses que vous pouvez lire ou entendre depuis quelque temps en cette période pré-électorale n’est pour l’essentiel que du vent et du « pipeau », il faut en être conscient. Chômage, sécurité, logement et mobilité seront les merveilleux thèmes récurrents que nombreux orateurs vont vous rabâcher pendant les prochaines semaines.

Aucune solution miracle ne sauvera les workers-poor de notre canton, ça il faut le savoir. La naïveté témoigne d'une ignorance parfaite du système sournois du fonctionnement politique de notre pays, et qui est, il faut le savoir, depuis de nombreuses années à la solde des pays voisins et des partisans forcenés en faveur de l’intégration d’une Europe à l’agonie.

Il n’est plus question pour les députés du MCG, dignes représentants des intérêts des citoyens genevois, de laisser la Gauche, les Verts et le PLR, principaux partis qui ruinent l’économie de notre canton de leur accorder une tribune unique. Il est temps pour l’électeur de ne plus se laisser hypnotiser, ni de se laisser endormir par les sirènes d’une cinquième colonne, qui sournoisement s’est immiscée depuis un certain temps au cœur de la plupart de nos institutions.

Le carillon de la Clémence qui résonne sur la cité avant chaque session du Parlement à un son grave, une tonalité qui doit nous rappeler certaines menaces auxquelles Genève avaient déjà dû faire face par le passé.

Voter pour le MCG en octobre prochain tiendrait d'une grande sagesse citoyenne.

 

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.