16/09/2013

Élections: Trois fois non Me Barth !

Non monsieur Thomas Barth votre plaidoyer est lamentable. Je vous prie de laisser le temps du recueillement à la famille seule de la victime, puis laissez aux politiques responsables, celui de mettre au grand jour les éclaircissements indispensables de cette sinistre affaire. Nous n’en sommes pas au deuil national,  mais plus certainement, d’après nos pronostiques, à celui de votre parti. Rien ne doit interrompre la marche de la Justice cher Maître.

Car, comme vous le dites, pour beaucoup du PLR, le cœur n’y est plus ; comme on les comprend mais sans compatir.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.