17/10/2013

Genève: Frontalier je t'aime !

 Le MCG le sait depuis longtemps, ce n’est pas les frontaliers le problème, mais bien le système frontalier qui est en cause et qu’il faut revoir et étudier rapidement. Comme d’ailleurs ce ne sont pas les étrangers le problème, mais les lois suisses qui permettent à des délinquants et des dealers étrangers de sévir chez nous. Le laxisme des autorités qui se fiche du discours sécuritaire souhaité par la majorité et des besoins manifestés des citoyens devient intolérable.  Pendant qu’à Genève, les idéologies d’une gauche à la philosophie atrophiée fait continuellement frein à toute évolution touchant l’excès de flots migratoires et aux questions de délinquance, la ville la nuit, entretemps devient  par endroit des zones de non-droit.

Comme le dit très bien Marie-Hélène Miauton dans son dernier livre : « C’est la clémence (je dirais même l’excès de de clémence) qui crée la violence. Et elle ajoute : »Quand on ne veut pas se saisir d’un problème, on le nie ! » Dans la prochaine législation nous serons vingt députés du Mouvement Citoyen Genevois pour tenter de remettre de l’ordre dans la République.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.