25/11/2013

PIERRE WEISS:INQISITEUR DES TEMPS MODERNES

Plus on a le verbe haut, plus on a la morale basse, c’est connu.  Ainsi donc, le grand chevalier des temps modernes, Pierre Weiss, inquisiteur chevronné et vitupérateur de basse-cour, relance son ultime croisade contre... le racisme, présent partout comme chacun le sait. Fort de sa présidence de la LICRA, lobby spécialisé dans la délation, le héraut du néolibéralisme à visage (presque) humain entend déposer plainte contre ma personne ; moi le député MCG qui vit au quotidien au cœur d’une famille juive, avec une femme et une fils à l’éducation et au respect de la culture juive, moi qui ai également adopté deux enfants à Terre des Hommes, qui ai fonctionné avec une fondation venant en aide à des enfants défavorisés en Asie, me voilà convoqué pour... racisme à l’encontre d’une ministre française; dont je n’ai jamais fait la moindre allusion, puisque je défendais uniquement la liberté d’expression à la façon de Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que votre rédaction dit, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire » voire dans le cas présent de vous expliquer. Un comble, puisque en vérité il s’est avéré par la suite qu’il s’était agi d’une honteuse manipulation de diversion du parti socialiste pour masquer la descente dans les sondages du président François Hollande. (Toutes les informations peuvent se retrouver sur Internet).
 
Quant à la caricature de l’article de MINUTE incriminé, qu’à ce jour je n’ai toujours pas vu, relèvent m’a-t-on dit: digne d’une imagerie scolaire des années 30 teintée à l’encre brune!

Quel manque de mémoire et surtout de culture politique, car dans ces années-là, c’était d’abord les caricaturistes français qui assimilaient à des singes, les...Allemands et les Africains coiffés d’un casque à pointe ou d’une noix de coco.
Mais il est vrai que ce racisme-là ne trouble pas le sommeil de cette grande conscience universelle du PLR dont l’antiracisme est décidément une morale à géométrie variable, voire un fonds de commerce.
 
Henry Rappaz député et conseiller municipale saura expliquer à l’inconsistant député PLR Pierre Weiss ; mortifié du mauvais résultat des récentes élections et  cherchant à tous prix à ruiner la réputation de ses adversaires, qu’il s’est une fois de trop trompé d’adversaire comme de cible.


Henry Rappaz
Député Grand Conseil
Conseiller municipal

 

 

 

 

 

 

Plus on a le verbe haut, plus on a la morale basse, c’est connu.

Ainsi donc, le grand chevalier des temps modernes, Pierre Weiss, inquisiteur chevronné et vitupérateur de basse-cour, relance son ultime croisade contre... le racisme, présent partout comme chacun le sait. Fort de sa présidence de la LICRA, lobby spécialisé dans la délation, le héraut du néolibéralisme à visage (presque) humain entend déposer plainte contre moi pour... racisme à l’encontre d’une ministre française ; dont je n’ai jamais fait la moindre allusion, puisque je défendais uniquement à la façon de Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire » voire dans le cas présent de vous expliquer.

Quant à la caricature ou l’article qu’à ce jour je n’ai toujours pas lu ni vu relèvent m’a-t-on dit: digne d’une imagerie nauséabonde des années 30 à l’encre brune! Quel manque de mémoire et surtout de culture politique, car dans ces années-là, c’était d’abord les caricaturistes français qui assimilaient à des singes, les...Allemands et les Africains coiffés d’un casque à pointe ou d’une noix de coco.
Mais il est vrai que ce racisme-là ne trouble pas le sommeil de cette grande conscience universelle dont l’antiracisme est décidément une morale à géométrie variable.

Eric Stauffer président d’honneur du MCG et maire d’une importante commune, ainsi qu’Henry Rappaz député et conseiller municipale sauront expliquer au député PLR Pierre Weiss ; mortifié du mauvais résultat des récentes élections et  cherchant à tous prix à ruiner la réputation de ses adversaires, qu’il s’est une fois de plus trompé d’adversaire.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.