28/11/2013

Place du Molard: Quand la politique de gauche est nauséabonde.

Le député Henry Rappaz s’insurge contre l’élu d’Ensemble à gauche Pierre Gauthier,  qui a demandé l'interdiction de l'allumage de la Ménorah à Genève sur la place du Molard le 3 décembre prochain à l’occasion de la fête de Hanouccah.

Cette position raciste est détestable.  Faut-t-il lui expliquer qu'il ne s'agit pas d'une manifestation religieuse mais d'un moment de partage, ouvert à toutes les confessions. "Depuis 1991, nous n'avons jamais rencontré de problème. À l'époque, le Conseil d'État avait même salué cet événement". De plus, je rappelle à juste titre qu’«un sapin illuminé pendant tout l'hiver ne dérange personne. Je ne vois pas en quoi un candélabre allumé pendant quelques minutes devrait être plus dérangeant.»

Comme le dit le poète, face à l'adversité, à la censure, à l'opposition, on rappellera que la meilleure manière de chasser l'obscurité, c'est d'ajouter la lumière, laquelle sera portée par les participants à l’allumage de la Ménorah géante dans une ambiance de joie, avec les beignets (« souvganioth ») et le vin chaud offerts à tous, les chants et les danses, dans le respect de son prochain.

Espérons cette année, n’en déplaise à ce triste personnage du Parlement genevois,  que sa demande rejoigne vite sa place, c’est à dire : aux ordures !

… ET QUE VIVE LA MENORAH !

 

 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.