04/12/2013

GENEVE ET JUSTICE : PAUVRES GENDARMES !

Je pense qu’il est faux Monsieur le Procureur général, d’appeler « automobiliste » un criminel en puissance qui aurait, comme à la rue de Lyon, tuer plusieurs personnes lors de sa folle poursuite. Comble des combles ce voyou de 17 ans a osé porter plainte contre le gendarme qui a tiré dans sa direction lors d’une folle course-poursuite avec la police en 2011. Selon nos informations, le procureur général, Olivier Jornot, qui avait mis le fonctionnaire sous enquête, a finalement classé la procédure le 29 novembre. Ce classement est la moindre des choses !

Les faits ont eu lieu le 25 décembre 2011. Le délinquant dérobe une Golf à Eysins, près de Nyon. Le lendemain, à 5 h 20, il est repéré à Croix-de-Rozon. La voiture est prise en chasse par la police sur le quai du Mont-Blanc. Le conducteur démarre en trombe et roule, souvent à contresens, à 180 km/h jusqu’à Chambésy, où il fait demi-tour. En brûlant des feux rouges, il atteint la gare Cornavin à plus de 100 km/h et emprunte ensuite la rue de la Servette. A l’avenue Louis-Casaï, il aperçoit un barrage de police mais poursuit sa cavale et fonce sur le véhicule des gendarmes. Un des agents tire sur la voiture. Le chauffard, qui n’est pas blessé, déboule sur l’autoroute. Là, il heurte la glissière vers Palexpo et s’enfuit à pied pour se cacher dans une baraque d’ouvriers. Un chien policier le découvre.

À vous de juger en votre âme et conscience combien nos policiers sont mal secondés.

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.