11/12/2013

GENEVE: LE GRAND QUOI ?

Quand les grands conférenciers nous proposent dans leur langue de bois vous faire comprendre que la France est mieux à même de répondre à nos besoins que les genevois, exemple d’un bref extrait du programme : « L’approche ne se limitera pas au droit suisse, mais fera une très large place aux règles de droit français dans cette matière, ainsi qu’à la dimension transfrontalière de la problématique. »….. C’est clair, non ?  

Petites infos supplémentaires : Savez-vous qu’à ce jour la France n’a pas payé sa rétrocession pour les frontaliers au canton de Vaud à hauteur de 80 millions de francs, (Dixit ministre Pascal Broulis) ; Mais que par contre Genève verse régulièrement des sommes considérables chaque année à la France au titre de l’Accord sur la compensation financière relative aux frontaliers travaillant à Genève ; Circulez, rien à voir ni à dire !

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.