12/02/2014

Sur nos monts quand le soleil, annonce un brillant réveil...

Quelle stupeur d’avoir eu à assister pendant plusieurs semaines, sur tous nos médias confondus, à ce déploiement honteux de désinformation contre l’initiative souhaitant limiter l’immigration massive et masquée en Suisse.

Quelle joie aussi d’avoir vu tous les félons politiques réunis faire grise-mine dimanche soir. Car il faut bien le rappeler, chez nous en Suisse, nous avons aussi des Pétain masqués  et des Laval sournois, ces « collaborateur » sans chemises brunes qui se cachent dans les rédactions ou sous d’autres étiquettes officielles en recherchant depuis des années, par tous les moyens existants, (et comble avec notre argent !),  de nous faire adhérer de force à l’U.E. Mais heureusement le cheval de Troie ne dépassera pas la Sarine.

Genève souhaite sincèrement retrouver sa qualité de vie, sa sécurité,  sa mobilité et du travail pour ses chômeurs. Ensuite seulement, une discussion pourra s’ouvrir.

Pour l’instant soyez rassuré chers citoyens de la République et canton de Genève, si la fin du monde devait frapper, ce ne sera pas en Suisse que cela se passera en premier, comme l’a confirmé le président de la Confédération Didier Burkhalter, dimanche soir.

Je tiens à rassurer également tous les étudiants en devenir. Si les accords d’Horizon 2020 et Erasmus vous rejettent ? Inscrivez-vous dans les meilleures universités en Israël ou aux États-Unis, ils vous accueilleront à bras ouverts. 

Écrit par Sir Henry | Lien permanent | | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.